Comment concilier vie professionnelle et vie personnelle ?

conciliation

De plus en plus d’employés souhaitent pouvoir concilier leur vie professionnelle avec leur vie personnelle. En effet, la conciliation vie professionnelle – vie personnelle est considérée comme l’«un des défis majeurs» pour l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CRHA). Mais comment peut-on la faciliter lorsque l’on est employeur ?

 

Qu’est-ce que la conciliation vie professionnelle – vie personnelle ?

 

Selon une définition, une conciliation suggère de rendre compatible deux sphères sans que l’une ne nuise à l’autre. Cependant, concilier vie professionnelle et vie personnelle est un exercice difficile puisque chaque individu est rattrapé par ses contraintes et ses aspirations comme :

  • la vie familiale et sociale ;
  • la vie extra-professionnelle (formation, bénévolat, engagement associatif)  ;
  • les réalités individuelles (culture, genre, handicap, religion) ;
  • l’épanouissement personne (loisirs, les voyages, bien être).

L’idée d’une conciliation entre vie professionnelle et personnelle est plutôt récente au Québec. À titre d’exemple, le congé maternité n’est institué qu’en 1972. Si la plupart des efforts ont été entrepris pour la conciliation travail – famille, les autres dimensions de la vie professionnelle créent de plus en plus de besoins.

 

Vie professionnelle – vie personnelle : un équilibre délicat

 

Il existe encore de nombreuses difficultés à mener de front une vie professionnelle et avoir des responsabilités familiales, des activités extérieures, pouvoir être soi et avoir du temps pour soi.

Au niveau de la vie familiale, 54% des employés au Québec ayant des enfants déclarent ne pas réussir à concilier leur travail et leur famille d’après une étude de Statistique Canada. Pour 42% d’entre eux, la perte d’équilibre entre ces deux réalités provoque un stress difficile à gérer. Pour remédier à la situation, le gouvernement du Québec a mis en place la norme Conciliation travail-famille qui régule les jours de congés en cas de grossesse, de naissance et d’obligations familiales.

Cependant, ces mesures ne couvrent pas tous les aspects de la vie personnelle. Par exemple, bien des employés n’ont pas une famille, mais demandent des aménagements pour d’autres activités qui leur tiennent à coeur. Dans un article du Washington Post consacré à conciliation entre vie professionnelle et personnelle pour la génération Y, Brigid Schulte énonce plusieurs raisons qui expliquent cette exigence de concilier vie professionnelle et vie personnelle telles que :

  • le rallongement des études et des carrières ;
  • la précarisation de l’emploi ;
  • la recomposition du couple et de la famille;
  • la forte mobilité professionnelle ;
  • l’augmentation du stress au travail et le besoin de «décrocher».

Toutefois, ces raisons ne sont pas uniquement générationnelles.

 

Pourquoi concilier vie professionnelle et vie personnelle ?

 

La conciliation vie professionnelle – vie personnelle bénéficie à plus d’un titre aux entreprises. Il ne s’agit donc pas seulement d’être arrangeant par une quelconque disposition d’esprit, mais de bien comprendre que l’entreprise s’y retrouve. Quatre raisons peuvent être invoquées :

  • Accroissement de la productivité et de l’engagement :

Il y a un lien entre l’équilibre trouvé entre vie professionnelle et vie personnelle et l’engagement des employés, faisant en sorte que ceux, satisfaits par cet équilibre, travaillent 21% plus intensément si l’on en croit une étude menée dans 80 % des 500 plus grandes compagnies américaines.

  • Rétention et attraction du personnel qualifié :

Selon une étude, environ 25% des employés ayant le sentiment que l’entreprise ne fait rien pour concilier leur vie professionnelle avec leur vie personnelle la quitteront dans les deux ans. Comparativement, le taux de roulement s’améliore de 89% en mettant en place des politiques de conciliation. Une étude du Ministère fédéral de la santé fait d’ailleurs le lien entre la réduction de la main d’oeuvre qualifiée au Canada avec la nécessité d’attirer les générations X et Y et les employés issus de l’immigration, par la conciliation vie professionnelle et vie personnelle.

  • Amélioration de la marque d’entreprise :

La rétention et l’attraction des employés s’améliorent sensiblement lorsque l’entreprise met de l’avant une politique qui accorde de la place à la vie personnelle. Par ailleurs, John Rampton souligne que ce type de politique permet d’améliorer la marque de l’entreprise en lui donnant une visibilité auprès de ses clients et auprès ses partenaires.

 

Comment concilier vie professionnelle et personnelle ?

 

Guylaine Deschênes a écrit un article très instructif qui détaille l’ensemble des mesures et des  procédures que les entreprises peuvent adopter pour mettre oeuvre une politique de conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle. Pour en résumer les points saillants, il est important de :

  • privilégier la flexibilité horaire ;
  • la prise de congés ;
  • le télétravail ;
  • offrir des services (de garde, de conciergerie, des formations) ;
  • encourager les activités (bénévolat, activités sportives, loisirs) dans le cadre professionnel.

Une fois ces mesures adoptées, ComparJobs vous encourage à les mettre de l’avant dans votre politique de recrutement. Une fois plus, elles vous permettront d’attirer des candidats qui, à emploi égal, à salaire égal, privilégieront un cadre professionnel qui leur permet d’avoir une vie en-dehors du travail. Notre outil donne une forte importance à des critères qui pencheront dans la balance, notamment en termes d’environnement de travail, d’horaires, de distances et de temps de déplacement, mais aussi de vacances et d’avantages sociaux.

Pour en savoir plus sur notre outil, contactez-nous par courriel ou par téléphone : 1 -855-521-8888.