Que faire pour éviter le désengagement de ses employés ?

bored

Le désengagement des employés est un phénomène redouté par les gestionnaires qui coûte chaque année des milliards aux entreprises nord-américaines. Dans cet article, ComparJobs analyse ses causes et lui propose une solution.

 

Que signifie « le désengagement  » des employés ?

 

L’« engagement » du personnel décrit l’implication d’employés qui feront de leur mieux pour réaliser le mandat qui est le leur. Inversement, le « désengagement » témoigne d’une démobilisation d’employés, lesquels feront peu ou presque rien pour bien exécuter leurs tâches. Entre ces deux catégories, Gallup a démontré dans un sondage de 2014 que la plupart (51 %) des employés sont « partiellement désengagés » (contre 31,5% d’« engagés » et 17,5% de « activement désengagés »), c’est-à-dire qu’ils se contentent du strict minimum pour conserver leur emploi.

Selon le site canadien HRVoice, le désengagement coûterait environ 350 milliards de dollars par an à l’économie nord-américaine en perte de productivité, notamment faute de :

Le désengagement du personnel touche tous les secteurs d’activités, toutes les catégories d’emplois et toutes les gammes de salaires. Le désengagement a donc des causes multiples.

 

Les causes du désengagement

 

Comme le décrit le Canada Human Resources Centre, le désengagement est un processus. Souvent, l’employé désengagé a été auparavant motivé, mais il est – à présent – désillusionné.  Selon Thomas Labergère du site RHInfo, les causes du désengagement incombent souvent à des causes internes à l’entreprise :

À ces causes internes à l’entreprise, viennent se greffer les problèmes de l’employé :

  • absence de défis et/ou d’opportunité professionnelle ;
  • surcharge de travail ;
  • solitude au travail ;
  • salaire peu attractif.

Selon 15Five – entreprise qui développe des outils de gestion d’équipe – le désengagement du personnel n’aurait rien de générationnel. Autrement dit, il ne concerne pas que la génération Y, mais témoigne plutôt d’un dégradation des pratiques de gestion qui ne parviennent plus à motiver les employés.

 

Vos employés sont-ils désengagés ?

 

Il existe des signes qui ne trompent pas d’après Jermaine Haughton du Chartered Management Institute et Ruth Kross, consultante en ressources humaines. Petite compilation  de leurs observations :

  • le syndrome du « loup solitaire » par lequel l’employé qui s’isole et affiche une mauvaise humeur ;
  • une mauvaise attitude, allant du « je-m’en-foutisme » à la vulgarité ;
  • une baisse de productivité dans les tâches simples et courantes ;
  • le refus de travailler, les retards récurrents et les absences ;
  • une perte de créativité, un manque d’initiative et/ou un attentisme ;
  • l’intrusion des « loisirs » sur le lieu de travail, par exemple l’utilisation abusive des médias sociaux.

Face à cela, comment y remédier ? Probablement, en  attaquant le mal à ses racines… Mais changer de modèle de gestion est plus difficile qu’il n’y paraît,  de même que satisfaire certaines demandes risque de créer d’autres frustrations comme les différences de traitement (inéquité salariale, employés privilégiés, etc.).

Conclusion

 

Le désengagement est un vrai problème qu’il faut prendre au sérieux. L’approche de ComparJobs est d’intervenir en amont, dès le processus de recrutement. Notre outil innovateur permet d’attirer des employés sur 9 facteurs de satisfaction qui empêcheront bien des frustrations menant au désengagement des employés.

9facteurs

Par exemple, ComparJobs mesure les affinités entre le candidat et ses futurs collègues, évitant ainsi qu’il se sente isolé pendant la pause-café. En amenant un employé à socialiser avec l’équipe, il sera d’autant plus impliquer dans le développement de l’entreprise. Autre exemple, un employé qui partage les valeurs de l’entreprise remettra moins en cause sa raison d’être, de même qu’il parviendra à mieux communiquer avec ses supérieurs.

Engagez-vous avec ComparJob et devenez membre sans tarder !