Gérer une équipe avec Damien Silès

Cette semaine, le blogue « Gérer une équipe » rencontre Damien Silès, Directeur général du Quartier de l’innovation de Montréal.

Damien Silès photo

Damien Silès
Directeur général
Quartier de l’innovation

 

Introduction:

 

J’ai connu Damien en 2005 alors que nous étions collègues de travail dans deux départements différents chez le même employeur. Quelques années plus tard, il m’invitait à joindre l’équipe qu’il dirigeait, où j’ai eu la chance de le côtoyer comme patron pendant 2 ans. Ayant été un témoin privilégié de son style de gestion, je suis honoré qu’il accepte de nous partager sa vision et ses opinions dans ce blogue. Vous constaterez que pour Damien, effort, rigueur et professionnalisme peuvent parfaitement aller de pair avec le fait de rire et s’amuser au travail. Je dirais même qu’il en fait une priorité ! Bonne lecture !

 

Son expérience en gestion d’équipe:

 

La carrière de gestionnaire de Damien a débuté à l’international. D’origine française, il a d’abord passé 7 ans en Amérique du Sud pour diriger une fondation. Il a ensuite occupé le poste directeur général de la Chambre de commerce franco-équatorienne pendant 2 ans, puis il s’est dirigé vers le Vietnam pour faire de la consultation. De retour au Québec, c’est à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain qu’il a passé les 7 années suivantes, notamment comme directeur des ventes et du membership. Son défi suivant fut de créer la Société de développement social de Ville‑Marie où il a agi à titre de directeur général pendant 6 ans. En 2013, il a fait partie de l’Équipe Denis Coderre pour Montréal où il était le candidat responsable du volet « social et famille ». Depuis 2 ans, Damien est Directeur général du Quartier de l’innovation de Montréal.

 

Ce qu’il aime de la gestion d’équipe:

 

Damien aime être challengé par les personnes qui l’entourent. Pour lui, un bon leader est capable de s’entourer de personnes qui sont plus fortes que lui. Il aime être étonné par ses employés, les voir se développer, s’émanciper et s’améliorer au quotidien. C’est pourquoi, il pense important de donner une orientation à son équipe afin qu’elle grandisse. Selon lui, « gérer, c’est partager ses objectifs à ses employés, pour que chacun comprenne vers où l’équipe s’en va et ce qui sera possible d’accomplir, tous ensemble ».

 

Ce qu’il aime moins de la gestion d’équipe :

 

Damien estime que son plus grand défi est d’avoir à composer avec les différences générationnelles. Étant lui-même de la génération X, il gère une équipe essentiellement composée de Y. Il constate notamment que la fidélité au travail des nouvelles générations est beaucoup moins forte qu’à l’époque où il est entré sur le marché.

De plus, le rapport à la hiérarchie se fait différemment : « lorsque tu demandes à un employé d’effectuer une tâche, tu seras questionné une quinzaine de fois avant que ce soit fait ». Pour lui, la grande différence avec les jeunes de la génération Y, c’est qu’ils doivent absolument « comprendre avant d’agir », c’est-à-dire qu’ils posent des questions et demandent des justifications. Les gestionnaires doivent donc modifier leur approche et prendre plus de temps pour communiquer. Malgré les défis mentionnés, Damien précise que les Y sont brillants, éduqués, ouverts sur le monde et sympathiques. « Ils sont absolument incroyables! Mais c’est parfois difficile de devoir se justifier quotidiennement sur tout ».

 

Sa vision du recrutement :

 

La visibilité et la notoriété du Quartier de l’innovation font en sorte que Damien reçoit beaucoup de candidatures pour les postes qu’il doit combler, sans avoir à faire beaucoup de publicité. Étant lui-même immigrant, il accorde une grande importance à l’embauche de nouveaux arrivants qui sont la recherche d’une première expérience au Québec. Il n’hésite donc jamais à faire appel à des organismes comme l’Hirondelle, qui offre un service d’accueil et d’intégration aux immigrants francophones.

Lorsqu’il rencontre un candidat en entrevue, Damien est sensible à sa psycho-morphologie : « le comportement de la personne, ce qu’elle fait avec ses mains, les réactions sur son visage, pour moi ce sont des choses qui sont très importantes ». De plus, Damien aime sortir des sentiers professionnels conventionnels avec ses candidats pendant un entretien.  « J’aime les gens fous (dans le bon sens du terme). Je veux réussir à voir qu’est-ce qui se cache derrière la personne que je rencontre ». Pour lui, il est relativement facile de trouver des gens diplômés ou avec de l’expérience. Ce qu’il cherche vraiment à découvrir, ce sont des personnes audacieuses, créatives, passionnées, avec lesquelles il aura du plaisir à travailler. « Pour identifier ce genre de personnes en entrevue, il faut réussir à casser le paradigme de l’entrevue traditionnelle ».

 

Gérer dans un contexte de croissance :

 

Dans le passé, Damien a eu à travailler dans de grandes organisations qui lui offraient un soutien et une structure pour la gestion de ses employés. Œuvrant maintenant dans une plus petite organisation, il constate que le défi est beaucoup plus grand : « Tout est à faire ». À cela s’ajoute le contexte de croissance rapide qu’il vit actuellement au Quartier de l’innovation. Cette pression et ce tourbillon constant peuvent devenir stressants pour son équipe et pour lui. À titre de gestionnaire, c’est une réalité avec laquelle il doit réussir à composer : « La structure n’existe pas, nous sommes en train de la créer. Tout cela est très excitant, mais il devient essentiel de fournir l’encadrement nécessaire pour guider mon équipe et rester aligné avec les objectifs stratégiques de l’organisation ».

 

Sa vision de la motivation du personnel :

 

Damien estime que motiver son personnel, c’est lui expliquer sa réalité et ses orientations. Il essaie d’instaurer un climat où l’empathie sera mutuelle entre ses employés et lui. Ses stratégies de motivation restent les mêmes depuis plusieurs années et suivent un modus operandi simple : partager les bons coups avec son équipe, féliciter les employés pour leur bon travail, leur donner de la latitude, partager l’information avec eux, leur offrir la formation nécessaire et les évaluer régulièrement. Tout ça dans une ambiance qui doit rester agréable, où il faut aussi « boire, manger et faire la fête pour souligner nos réussites ». Il faut donc être dur mais franc. L’objectif ultime étant d’avoir « du plaisir dans le stress ».

 

Sa vision des interventions disciplinaires auprès des employés :

 

Damien avance avec ses employés, progresse avec eux, mais exige qu’ils lui fassent confiance. D’après lui, cette confiance s’acquiert en parlant avec clarté, mais aussi il ne faut pas hésiter à reprendre les employés lorsque c’est nécessaire et leur imposer sa vision. Encore une fois, « les jeunes de la génération Y ont parfois tendance à challenger tes demandes, à fournir des contrarguments et à se justifier ». Malgré tout, Damien sait que son rôle de patron l’oblige à rester fidèle à ses principes, à ses connaissances et à ses expériences passées.

 

Les défis du futur :

 

Pour Damien, les choses vont à une vitesse exponentielle. Son principal défi est de s’adapter en permanence, tout en respectant cet équilibre entre l’innovation et l’être humain. Également, il estime qu’il sera de plus en plus difficile de composer avec les nouvelles générations qui arrivent sur le marché du travail. Il voit notamment un grand défi au niveau de la fidélisation des employés. « Plus que jamais avec les nouvelles technologies, avec l’internationalisation et l’accélération des marchés, nos employés peuvent être approchés et recrutés facilement par des entreprises partout dans le monde ». Le défi du gestionnaire sera donc de savoir garder et bonifier ses meilleurs employés.

 

Les conseils qu’il donnerait à une personne qui débute en gestion d’équipe :

 

S’il y a des hauts et des bas, il faut avoir et garder du plaisir au travail, et surtout le partager avec l’équipe. Il faut être passionné, savoir habiter ses paroles et ses actes. Malgré toute la technologie, Damien croit qu’il faut être encore capable de travailler comme des humains, avec des humains. Pour lui, il est essentiel de savoir partager les moments forts de la vie, notamment en soulignant les réussites avec son équipe, dans le plaisir.

 

Envie de partager votre expérience en participant à ce blogue? Nous serions heureux d’échanger avec vous :

 

Contact