Le recrutement ne prend pas de vacances

summer

C’est l’été, le soleil, les vacances… Sauf que la coupure estivale peut être un véritable casse-tête pour les gestionnaires d’équipe. Entre ceux qui partent en vacances et ceux qui restent, il est parfois difficile de gérer le suivi des dossiers. Et puis, il y a toujours l’éventualité que des départs soient définitifs. Peut-être, reste-t-il des postes à combler dans votre entreprise ? Pour ces raisons et pour d’autres, 38% des employés au Québec ne parviennent pas totalement à décrocher une fois en vacances (selon Les Affaires). ComparJobs vous propose un petit guide pratique qui se veut complémentaire à la trousse estivale de l’Ordre des CRHA

 

Les vacances, ça se planifie

 

Planifier les vacances d’une équipe peut être un exercice plus compliqué qu’il n’y paraît, surtout dans les entreprises où aucun personnel n’est dédié aux ressources humaines. Selon une étude de Jobboom, 63% des salariés qui ne prennent pas de vacances auraient une charge de travail plus importante et 29% d’entre eux subiraient un stress plus élevé. Il faut donc rationaliser tout ça. Il n’existe pas de solution miracle à la planification des vacances. De l’organisation et quelques petites astuces peuvent toutefois faire diminuer le fardeau pour ceux qui restent en poste :

  • Définissez une politique interne quant à l’approbation des vacances et une séquence des départs et retours de vacances.
  • Demandez aux employés de prévoir leur vacance à l’avance.
  • Optez pour un outil de planification de vacances. Il existe plusieurs solutions: avec votre tableur Excel (du modèle simple au plus complexe), en ligne (comme G Suite) ou des logiciels de RH (tels que Odoo).

 

Une période profitable pour stimuler les employés

 

L’économie au ralenti, certaines entreprises profiteront cette période de latence pour concilier l’utile à l’agréable et donc offrir des formations à leurs employés. En effet, si on en croit plusieurs études, les vacances rendront les employés plus créatifs, davantage innovants. Les vacances sont donc le meilleur moment pour offrir une formation qui leur permettra de découvrir de nouveaux horizons.  Bien que ce soit paradoxal, il semblerait également que les entreprises qui offrent plus de vacances sont celles qui connaissent le meilleur taux productivité, comme le constate Jenna Goudreau. Formés, reposés et créatifs, la rentrée est le moment idéal pour prendre de nouvelles orientations.

 

Recruter sous le soleil

 

La saison du recrutement peut parfois ralentir de juin à août. Mais l’été n’est pas une raison pour arrêter de recruter, bien au contraire. Il faut toutefois distinguer deux sortes de main d’oeuvre :

 

1- La main d’oeuvre saisonnière

Ce type de main d’oeuvre n’est embauchée que pour la période estivale, souvent pour compenser les heures perdues par les départs en vacances. Contractuels, finissants, étudiants ou stagiaires, à temps partiel ou à temps plein, le profil de la main d’oeuvre saisonnière diffère selon le secteur et le type d’activités. Quoi qu’il en soit, Chris Rush souligne qu’il faut engager une «relation ouverte à la fin de l’été». Autrement dit, la main d’oeuvre saisonnière aura pris le temps de se former en trois mois, et constitue un vivier idéal si vous avez des postes à combler.

 

2- La main d’oeuvre permanente

Durant l’été, vous avez peut-être un ou plusieurs poste(s) à combler. Si la période estivale est probablement la basse saison du recrutement, elle offre de nombreux avantages comme l’atteste la firme canadienne ZSA :

  • La flexibilité. Comme les candidats sont en vacances, vous attirez plus facilement cette catégorie d’employés expérimentés qui, malgré le fait qu’ils soient en poste, gardent un œil sur le marché du travail. Moins de contrainte de disponibilités leur côté, donc des entrevues facilitées.
  • Moins de compétition. Comme la plupart des entreprises ne recrutent pas ou peu de postes permanents pendant l’été, les meilleurs candidats ont moins d’options et donc moins de leviers dans la négociation.
  • La rapidité. L’absence d’une partie du personnel fait en sorte que vous pouvez vous concentrer sur le recrutement, et ce accélérant son processus. Évidemment, cette rapidité dépend d’autres facteurs de base, dont votre manière de trier les CV.
  • Une meilleur intégration. Un employé qui commence durant l’été s’intégrera mieux qu’un autre parce qu’il profitera justement de cette période d’accalmie pour mieux se former et commencera sans la pression ordinaire.

Quelque soit la main d’oeuvre que vous souhaitez recruter, ComparJobs ne prend jamais de vacances pour vous. Communiquez avec nous pour une démonstration gratuite.