Distances de travail : Combien de temps êtes-vous prêts à perdre?

distances2

Dans les centres urbains, les distances de travail ne se mesurent pas seulement en terme de kilomètres, mais en minutes ou en heures de trajet. Aller au travail vous oblige donc à passer du temps sur la route et dans les transports en commun. Si vous êtes lassé de faire le trajet à chaque jour, plusieurs fois par jour et perdre des heures précieuses, lisez ce blogue. 

 

Des distances de travail qui s’allongent

 

Selon les statistiques officielles, un(e) montréalais(e) mettrait en moyenne 31 minutes pour se rendre au travail à chaque matin. Si 20 % d’entre eux accomplissent cette distance en 15 minutes seulement, 27 % prennent 45 minutes et plus.  Autres chiffres, les automobilistes en ont 27 minutes pour aller de chez eux à la « job », tandis que les usagers des transports en commun en ont pour 44 minutes.

Autrement dit, le temps de trajet risque de s’accroître selon le mode de transport que vous utilisez, l’efficacité des infrastructures et le quartier/la ville où se trouve votre lieu de travail. Dès lors, si des kilomètres peuvent être parcourus en un rien de temps dans des endroits fonctionnels, il se peut que vous vous arrachiez les cheveux à chaque matin pour ce bus qui ne vient pas, ce train qui est en retard ou devant ces cônes oranges qui vous interdisent de prendre telle ou telle avenue. En plus du stress occasionné, il y a ce temps perdu parfois heures passées à tout autre chose qu’au travail ou à ce qui vous tient à cœur.

 

Que gagne-t-on à réduire les distances ?

 

Admettons que vous habitez à Saint-Jean-sur-Richelieu. Vous travaillez au centre-ville de Montréal, disons quelque part du Palais des Congrès.

Vous avez deux alors options :

  • La voiture

Selon la circulation, le trajet s’effectue entre 35 et 50 minutes.

Chaque jour, l’aller-retour vous prend entre 1 h 10 et 1 h 40. En comptant 4 généreuses semaines de vacances,  ce sont entre 12 jours et 16 jours que vous passez dans l’automobile à l’échelle d’une année.

  • Les transports en commun

D’après les estimations, aller en transport en commun vous prend 1 h 20.

Chaque jour, l’aller-retour vous fait perdre 2 h 40. En comptant 4 semaines de vacances,  ce sont 26 jours que vous perdrez dans les bus et métro.

Ce calcul est probablement le scénario le plus optimiste, car il ne comprend pas le temps de chercher d’une place de stationnement ou celui passé à attendre un bus qui n’est jamais arrivé. Mais si vous parvenez à diviser votre temps par deux, vous gagnerez de 1 semaine à 2 semaines selon que vous prenez la voiture ou les transports en  commun.

 

Des pistes pour réduire les distances

 

Car votre temps est précieux, demandez-vous : combien de temps de trajet je suis prêt(e) à perdre pour me rendre au travail ? Selon un sondage CROP-CRHA, 35 % des salariés sont prêts à sacrifier une partie importante de leur salaire pour réduire la distance qui les sépare de leur domicile. 27 % d’entre eux estiment que les déplacements quotidien créent une perte de motivation, tandis que 23 % admettent qu’ils sont moins productifs à cause de ça.

Pourtant, il existe plusieurs pistes pour réduire le temps passé à se rendre au travail :

  • Le « cocktail » transports (ou mobilité intégrée), en combinant plusieurs moyens de transports.
  • Le télétravail, de chez soi ou en espace de coworking.
  • Les espaces de travail délocalisés en banlieue.
  • Changer d’emploi.

Si la dernière option est pour vous la seule possible, ComparJobs est la réponse que vous attendez. En effet, nous vous permettons de postuler en fonction de la distance et du temps de déplacement.

Pour ça, il vous suffit de remplir un formulaire:

distanceettemps